bratata
A+ A- A
Aucune notice dans le panier

logo-vide-413px

Médiathèque de Coquelles

Mon panier

Aucune notice dans le panier

Mon compte

Promenons-nous dans ce bois

Auteur(s)Neuhaus, Nele (1967-...) (Auteur); Landes, Elisabeth (Traducteur)

Titre(s)Promenons-nous dans ce bois / Nele Neuhaus ; traduit de l'allemand par Elisabeth Landes.

Editeur(s)Calman Levy Noir, 2018 (impr. en Italie).

RésuméDans la région montagneuse du Taunus, la forêt prédomine. Peut-on alors parler d'accident quand en pleine nuit, au coeur des bois, un feu tue un homme dans sa caravane ? Et quand non loin, dans un village reclus, deux autres morts suspectes se succèdent ? Le commissaire Bodenstein et sa jeune collègue Sander comprennent vite qu'un même meurtrier s'acharne, mais pourquoi s'en prend-il à des gens sans histoires et qui se connaissaient tous ? Peu à peu, l'enquête les ramène à l'été 1972, lorsque le meilleur ami de Bodenstein, Artur, disparut sans laisser de traces. Un traumatisme d'enfance pour lui, et un drame que beaucoup auraient préféré oublier. Et si un lien existait avec les victimes récentes ? Pour arrêter le coupable, un seul moyen : découvrir ce qui s'est vraiment passé à l'époque, là-bas, dans ce bois... Un roman policier en forme de puzzle fascinant où l'on reconstitue la vérité pas à pas, plongés dans un noeud de secrets et de mensonges étourdissant.

Traduit de : Im Wald.

Du même auteur
Slide à la main possible dans le tableau
Exemplaires
Code barreSectionCoteLocalisationBib. actuelleUtilisationSituationDate retour
1364676223910AdulteRX NEU PFictionMédiathèquePrêt normalSorti26/06/2019

Description

Chargement en coursChargement en cours...
Source : Amazon

Commentaires Amazon

Chargement en coursChargement en cours...
Source : Amazon

Biographie

Source : Wikipédia
Chargement en coursChargement en cours...

Note (0)

0 votant

Note de la notice : 

Vous aussi, vous pouvez donner une note :

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire
Aucun commentaire

"La lecture est un art et tout le monde n'est pas artiste."  Madeleine Chapsal