bratata
A+ A- A
Aucune notice dans le panier

logo-vide-413px

Médiathèque de Coquelles

Mon panier

Aucune notice dans le panier

Mon compte

Les roses de Hartland

Auteur(s)Scott, Nikola (Auteur); Duvigneau, Fabienne (Traducteur)

Titre(s)Les roses de Hartland / Nikola Scott ; traduit de l'anglais par Fabienne Duvigneau.

Editeur(s)2018 (18-Saint-Amand-Montrond : Impr. CPI Bussière).

RésuméTrois générations de femmes inoubliables, réunies par un amour fou et de lourds secrets. 1958, Hartland. La jeune Lizzie Holloway, seize ans, est envoyée passer l'été loin de Londres où sa mère adorée se meurt à petit feu. Un éloignement auquel elle s'est opposée de toutes ses forces. Pourtant, à présent, face à la splendide demeure des Shaw, Lizzie pressent que jamais elle ne sera aussi heureuse qu'en cet instant. 1998, Rose Hill Manor, Londres. Adele Harington aurait tout donné pour échapper à ce premier anniversaire de la mort de sa mère… Cette mère qu'elle ne parvient pas à pleurer, tant leur relation faite d'amour et de malentendus garde un goût d'inachevé. Mais quand une jeune femme se présente à la porte, affirmant être sa soeur, Adele devine qu'Elizabeth Holloway Harrington était une femme plus mystérieuse et complexe encore qu'elle ne l'avait imaginé. Que s'est-il passé, ce bel été de 1958 qu'Elizabeth a passé en compagnie de la fascinante famille Shaw ?.

Traduit de : My mother's shadow.

Du même auteur
Slide à la main possible dans le tableau
Exemplaires
Code barreSectionCoteLocalisationBib. actuelleUtilisationSituationDate retour
1364586223918AdulteR SCO RFictionMédiathèquePrêt normalSorti30/03/2019

Description

Chargement en coursChargement en cours...
Source : Amazon

Commentaires Amazon

Chargement en coursChargement en cours...
Source : Amazon

Biographie

Source : Wikipédia
Chargement en coursChargement en cours...

Note (0)

0 votant

Note de la notice : 

Vous aussi, vous pouvez donner une note :

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire
Aucun commentaire

"Une lecture amusante est aussi utile à la santé que l'exercice du corps."  Emmanuel Kant